Comment réussir son dallage extérieur ?

Total
0
Shares

La décoration d’une maison passe aussi par l’aménagement des espaces extérieurs. La pose de dallage est l’une des pratiques les plus courantes en matière d’aménagement. Le dallage extérieur est particulièrement apprécié pour son esthétisme mais aussi pour sa durabilité. Alors, pour quel revêtement de sol opter pour son dallage extérieur ? Quel budget pour ce type de travaux ?

Quelles précautions prendre avant la pose d’un dallage extérieur ?

Avant de vous lancer, préparez le terrain qui recevra la dalle. Il faudra décaper le sol et le recouvrir d’un film polyane pour éviter la repousse des mauvaises herbes. Pour vous accompagner dans cette démarche, faites appel à des professionnels. Réaliser une pose de dallage extérieur avec lamaisonsaintgobain.fr peut vous garantir la qualité et la durabilité de vos travaux.

Il vous faudra ensuite déterminer le type de pose que vous souhaitez. Ce choix dépendra notamment du type de revêtement que vous comptez utiliser. Pour un dallage en pierre, la pose collée ou la pose scellée est préconisée. Si la pierre dépasse les 3,5 cm d’épaisseur, optez pour la pose sur sable ou sur plots. S’agissant de carrelage, vous aurez le choix entre la pose scellée, collée ou clipsable.

Quel revêtement choisir pour son dallage extérieur ?

Le choix du revêtement est également un élément important. Il en existe différents types.

La pierre naturelle

Ce matériau, par sa diversité (granit, marbre, ardoise…), offre des nuances, des tailles et des textures qui ouvrent le champ des possibles en matière de pose. Il a par ailleurs l’avantage d’être durable et étanche. Pour ce type d’installation, prévoyez entre 60 et 150 euros/m². Pour l’entretenir, il suffit d’un balai-brosse et d’un savon, le nettoyeur à haute pression étant à proscrire.

La pierre reconstituée

La pierre reconstituée se révèle être une solution écologique et économique. Moins coûteuse que la pierre naturelle, elle n’en est pas moins durable. Elle résiste aux chocs et aux intempéries. Pour éviter l’encrassement et la déposition de mousse, utilisez un hydrofuge qui réduira la porosité de la pierre. Comptez environ 25 euros/m².

Le béton

Si le béton est considéré comme un matériau rustique, aujourd’hui, il a bien évolué. Il peut dorénavant se décliner en imprimé ou en gravillonné, ce qui permet de réaliser divers motifs pour des décorations originales. Pour son entretien, l’eau Javel est un classique. Il est aussi possible d’utiliser du bicarbonate de soude ou du savon noir. En moyenne, vous débourserez entre 40 et 130 euros/m² selon l’épaisseur du dallage.

Le bois

Le bois est un matériau très sollicité pour habiller la terrasse et la plage de piscine. Une dalle en bois peut se poser sur un lit de sable ou à même le sol. Elle a pour avantage d’être résistante aux intempéries et antidérapante. Son entretien devra toutefois se faire régulièrement pour qu’elle garde sa couleur d’origine et pour éviter le dépôt de mousse. Un petit coup d’huile spéciale pour bois de temps en temps fera l’affaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi