mur antibruit design

Se protéger des nuisances sonores avec un mur antibruit

Total
0
Shares

Le bruit devient une vraie nuisance si vous n’êtes pas adapté à sa présence. En France, plus d’une personne sur deux se dit gênée par des nuisances sonores chez elle. Le mur antibruit est une solution qui permet de vous éviter des problèmes de stress, d’insomnies et de maladies qui y sont liées.  

Dans cet article, faisons un tour d’horizon des murs antibruit adaptés aux particuliers. 

Qu’est-ce qu’un mur antibruit ? 

Le mur antibruit est une structure extérieure qui permet d’avoir une isolation phonique. Il vous protège des sons indésirables qui proviennent de nombreux facteurs : voisons, train, voitures… Souvent, le mur anti-bruit est installé dans une zone résidentielle qui subit une pollution sonore assez conséquente, en l’occurrence dans les zones près de : L’autoroute ; 

  • L’autoroute ;
  • Une zone industrielle ; 
  • L’aéroport ; 
  • Un port ; 
  • Et des chemins de fer (plus précisément les TGV). 

Le mur antibruit se construit avec différents matériaux comme : le béton, le bois, le verre, les autres matériaux composites, etc. Les murs antibruit en béton sont les plus utilisés par les personnes qui vivent au bord d’une route. D’autres utilisent des lames de tôles pour avoir un effet réfléchissant. 

Mais récemment, il s’avère que le bois est très efficace pour avoir une bonne isolation acoustique. Le concept ressemble à celle de la clôture de jardin, mais en plus complexe. Il présente plusieurs avantages surtout sur le côté esthétique. 

Quels sont les avantages du mur antibruit ? 

Comme son nom l’indique, il neutralise le bruit qui est l’une des causes principales des maux dans une habitation. Le bruit cause beaucoup de dégâts sur la santé mentale et physique. Il est la source du stress, des disputes et biens d’autres nuisances. En choisissant d’installer un mur antibruit, vous vous évitez des problèmes et retrouvez un rythme de vie plus sain.

L’installation d’une clôture acoustique peut faire d’une pierre deux coups. En effet, certains fabricants ont développés des clôtures acoustiques des plus modernes.

Après tout, c’est la première façade que vous et les autres verrez de l’extérieur. Vous pouvez faire appel à un professionnel du design immobilier afin de trouver le bon style de mur antibruit.

Quel mur antibruit choisir ? 

Il existe une large gamme de murs antibruit, elle se définit par le matériau utilisé et son style. Mais pour effectuer votre choix, vous devez aussi prendre en compte l’ampleur du bruit de votre entourage. 

Le mur anti-bruit SILENZO 

mur silenzo acoustique

Le Mur anti-bruit SILENZO est composé de panneaux en Pin, qui sont isolé en leur cœur par de la laine minérale de 30 mm d’épaisseur. 

Les murs antibruit SILENZO sont déclinés en deux panneaux, selon leur usage :

  • Le panneau REFLECT : il réfléchit le bruit, par exemple celui d’une rue passante avec beaucoup de circulation.  
  • Le panneau ABSORB : il absorbe le bruit. Il est idéalement placé à côté d’une pompe de piscine, par exemple. Cela permet d’éviter les désagréments avec vos voisins. 

Les murs antibruit en gabion 

mur antibruit gabion

Les murs en Gabion sont très utilisés en aménagement extérieur des espaces publiques. Le matériau utilisé absorbe parfaitement le bruit et l’étouffe.

Cependant, ce mur réduit considérablement la surface de votre jardin. Une préparation du sol est nécessaire pour qu’il supporte le poids du mur. Sur le plan budgétaire, ce type de mur est le plus onéreux.

Les murs antibruit en parpaing et en briques 

Ces deux types de murs possèdent les mêmes propriétés. Ils sont faciles à installer et ne nécessitent pas de gros ouvrage. L’un comme l’autre, résiste aux intempéries ainsi qu’au feu.

Ils offrent un coloris multiple pour que votre maison ait une belle allure. Mais en tant qu’isolant acoustique, ils absorbent mal le bruit. 

Les murs antibruit en tôle ondulée 

La tôle est un isolant phonique qui résiste mal au bruit. Cependant, elle peut vous être utile si vous vivez dans un quartier calme. Elle se déforme facilement, ce qui rend l’installation rapide. Vous pouvez ajouter un deuxième mur pour que la résistance soit optimale. Ce matériau a la capacité d’être très fin. 

Les murs antibruit en palissade 

palissade bois acoustique

Ce type de mur a l’avantage d’être très stylé tout en ayant une bonne résistance aux sons. Le bois étant un matériau naturel, il possède deux propriétés : l’absorption et le réfléchissement du bruit. Mais pour que cet isolant fonctionne, la distance entre la propriété et la source du bruit doit être optimale. 

C’est notamment le cas du mur acoustique SILENZO, qui ressemble à une clôture en bois classique. Un isolant est ajouter en son cœur pour une isolation sonore de haute volée.

Choisir son mur acoustique en fonction de l’ampleur du bruit

Ces différentes sortes de murs antibruit s’installent en fonction de l’ampleur du bruit. Pour un bruit allant de 10 à 20 dB, c’est la tôle ondulée qu’il vous faut, car c’est un environnement sûr. Pour une ampleur de 30 à 40 dB, c’est la palissade en bois qui neutralise le bruit. Pour une variation de 50 à 60 dB, c’est le mur en brique ou en parpaing. Pour 70 à 80 dB, c’est le mur en gabion. 

Comment installer un mur antibruit ? 

L’installation du mur antibruit nécessite le calcul de sa hauteur. Elle doit être optimale pour que le système fonctionne bien. Il est aussi nécessaire de trouver le budget adéquat. 

Le calcul de la hauteur 

Il se fait en prenant en compte votre environnement de vie. La hauteur minimum d’un mur de protection contre les bruits est de deux mètres. Mais vous devez trouver le point qui est plus impacté par les pollutions sonores. Prenez un ruban et placez-le à 50 cm du sol. Étirez-le jusqu’aux points les plus impactés par le bruit (à l’étage ou au toit). 

L’arc que vous avez est la bulle de protection nécessaire. Mais vous devez aussi prendre en compte la nature du sol qui se trouve sur votre habitation. Il définit le matériau qui peut être installé sur votre propriété. 

Le budget d’un mur anti-bruit 

Si vous allez construire votre maison sur le bord d’une route, la protection contre les nuisances sonores sera entièrement à votre charge. Mais si la mairie décide de bâtir une nouvelle voie publique qui passe au bord de votre maison, elle se chargera des travaux, si l’ampleur du bruit augmente de deux décibels. 

Vous avez la possibilité d’aller auprès d’un établissement financier pour avoir un crédit immobilier. Mais avant de le faire, faites appel à un spécialiste pour avoir un devis précis. Il vous aidera à connaître un montant de votre aménagement. Son service est extrêmement utile une fois que le chantier commence. Il assurera la qualité de votre isolation phonique. 

Sachez que l’installation d’un mur anti-bruit est assez onéreux. Comptez entre 150 et 300 euros du mètre linéaire pour une clôture acoustique de qualité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi